Sac Zaltany + Duo de Zaltanettes

15,90

Ce joli sac fermé par un rabat à la forme unique convient pour tous les niveaux de couture.

Ce patron est un fichier téléchargeable en pdf.

Assurez-vous d’avoir une imprimante et d’imprimer les pièces de patron en « taille réelle ».

Il est INTERDIT de donner, échanger ou vendre ce patron par respect pour la créatrice.

Vous pouvez vendre vos sacs réalisés avec nos patrons.

N’hésitez pas à inclure #aufildescréas dans vos publications sur les réseaux.

Les Liens utiles :

Lien du groupe : La couture ça se partage !

Site de fournitures : Sékan

Cours en visioconférence : Cours visioconférence

Description

Ce joli sac Sac Zaltany et son  Duo de Zaltanettes à la forme unique conviennent pour tous les niveaux de couture.

Très agréables à coudre mais aussi à l’utilisation.

les patrons Sac Zaltany + Duo de Zaltanettes sont des fichiers téléchargeables en pdf.

Assurez-vous d’avoir une imprimante et d’imprimer les pièces de patron en « taille réelle ».

Vous pouvez vendre vos sacs réalisés avec nos patrons mais pas revendre nos patrons.

Pensez à inclure #aufildescréas dans vos publications sur les réseaux.

Les Liens utiles :

Site de fournitures : Sékan

Lien vers tous nos kits : Tous les kits bouclerie

L’histoire du sac :

Notre sac à main, on l’a tous les jours à nos côtés, qu’on y mette le minimum ou toute notre maison, il nous suit partout.

C’est presque la continuité de notre bras : on ne s’en sépare pour ainsi dire quasiment jamais.

Au 19ème siècle, le sac à main est devenu un accessoire de mode à part entière.

Il s’assortit à la tenue et se fabrique avec de précieux tissus.

Il est brodé de perles ou de pierres comme les bijoux, il montre à quel rang social on appartient.

Par ailleurs, la bourgeoisie a des envies de voyages, et a donc besoin d’accessoires afin de transporter ses affaires personnelles.

Elle achète donc des bagages luxueux, et personnalisés s’il vous plaît.

Ben oui, y’en a marre des valoches du petit peuple.

C’est à cette période que Louis Vuitton s’occupe d’empaqueter les affaires  d’Eugénie, la femme de Napoléon III.

Grâce à son savoir-faire, il deviendra sont fournisseur attitré, fera fortune et rencontrera le succès qu’on lui connaît aujourd’hui.

S’inspirant de cette baguagerie de luxe, les sacs à main s’agrandissent pour contenir la panoplie de ces dames de la haute société.(matériels de couture, bijoux, argents, éventails, bref tout ce qu’il faut, notamment de quoi s’occuper pendant les voyages).

Le sac à main connaît ensuite des hauts et des bas pendant le siècle, en fonction de la mode et de l’économie.